Blob

Une préparation avec de la maïzena dans de l’eau  (chauffée) pour augmenter la viscosité et avoir un rendu translucide et des colorants alimentaires. La même préparation avec du lait pour un rendu opaque, les mêmes colorants alimentaires…

Une enceinte autonome (bluetooth) dans un bocal avec une membrane caoutchouc tendue dessus.

Des flashs haute vitesse synchronisés (par radio).

Un déclencheur au son (Pluto trigger) avec un délai programmé sur le smartphone et relié au transmetteur radio pour les flashs.

Une app sur la tablette qui déclenche un son de batterie (grosse caisse) sur l’enceinte.

Un appareil photo réglé en programme manuel et en pause longue (en open  flash).

Et surtout ne pas oublier de protéger tout le matériel derrière des bâches, des plastiques…

Le plus compliqué, c’est le nettoyage après !

 

Publicités
Publié dans Abstrait, Graphisme, Liquid Art, Photographie, Technique photo | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Qu’est ce que c’est ?

Jaloux des possibilités de l’objectif Canon MPE65, j’ai longtemps bricolé avec des montages volumineux : grand angle inversé en bout d’un objectif 85mm f1,4. Ce montage était lourd et fonctionnait avec mon ancien appareil Alpha7II en monture A. J’obtenais des grossissements de l’ordre de x 5. J’ai cherché et trouvé un équivalent pour mon appareil Sony A7III, en monture E.

Laowa, fabricant chinois a sorti un objectif de ce type : un 25mm avec un rapport de grossissement de 2,5 à 5 fois (f2,8, mais à de tels rapports de grandissement, ça ne correspond plus et dans les faits, la luminosité est extrêmement faible). La construction a l’air solide. C’est bien entendu un objectif à mise au point manuelle et ils proposent aussi un anneau de leds qui se fixe en bout d’objectif (alimenté par USB) et qui est bien utile pour faire la mise au point (sur un rail micrométrique obligatoire). Cependant la lumière est trop faible pour la prise de vue, il vaut mieux éclairer au flash.

Je me suis donc lancé dans la prise de vue en hyper macro, à la chasse aux collemboles.

Et c’est pas simple. Ils sont petits mais ils courent vite !

Un peu de terre, de feuilles mortes et de la patience. Et l’on découvre un monde insoupçonné…

J’ai vu une espèce de minuscule boulette de coton, que j’avais d’abord pris pour une moisissure quelconque mais qui s’est mise à bouger. Si un spécialiste des collemboles ou des micro-insectes passe par là, j’aimerais savoir ce que c’est que ça :

J’ai réussi à l’avoir un peu de profil. Pour info, il fait approximativement 2mm de diamètre.

Mise à jour…

Après quelques recherches personnelles sur internet, il semble que cela serait une larve de Chrysope. Certaines espèces se recouvrent de débris divers pour se camoufler. En l’occurrence c’est loupé, c’est sa blancheur sur la terre qui me l’a fait repérer.

 

Publié dans Animaux, Arthropode, Insecte, Macro, Photographie, Technique photo | Tagué , , | Laisser un commentaire

Expo à la Biocoop

Je vous informe que mon expo sur Hamza, avec plusieurs nouvelles photos est visible à partir de demain à l’espace d’exposition du Restaurant de la Biocoop à Lons le Saunier.

Un vernissage aura lieu Samedi 5 Janvier 2019 à partir de 17h.  Ceux qui souhaitent venir partager, échanger et boire un coup seront les bienvenus.

Publié dans Exposition, Non classées | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Dans le jardin

Réchauffement climatique ?

En tous cas, j’ai vu cet automne deux mantes religieuses dans mon jardin, dans le Jura, à 500m d’altitude. Une première, un mâle je pense, de couleur brune.

Etonnante cette sensation d’être observé par un insecte…

et quelle silhouette !

Bon courage dans tes amours…

Publié dans Animaux, Graphisme, Insecte, Macro, Noir et blanc | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Hamza

C’est Cathy, une copine… ma copine de trente ans, qui a voulu que je le rencontre :

« Il est incroyable !!! Je sais pas comment il fait ! Il faut que tu le voies ! Tu devrais le rencontrer, et faire des photos… »

Alors, je l’ai appelé. Et effectivement, il est incroyable. De gentillesse d’abord, d’enthousiasme et d’énergie aussi. Toujours actif, toujours prêt, plein d’idées et de projets. On a discuté autour d’un verre et on s’est donc donné rendez-vous pour une séance photo.

Ce n’est qu’à cette deuxième rencontre que j’ai vu ce qu’il faisait. J’ai découvert un artiste, un athlète et un monde, celui de la street culture et de la Breakdance.

Hamza a 24 ans et un accent espagnol. Il est né à Barcelone mais est originaire du Maroc. Il est arrivé à Lons il y a presque 3 ans après avoir vécu à Perpignan. Il est diplômé de littérature espagnole mais il a aussi fait partie d’une troupe de danse contemporaine à Madrid. Depuis, il s’est converti à la danse Hip Hop et il l’enseigne à des jeunes et des enfants à partir de 4 ou 5 ans. Il a été aussi été champion d’Espagne.

Avec son frère Ayoub, qui est comédien et donne des cours de théâtre, il a ouvert une salle :  « Espace scénique » à Lons. Avec Justin, une jeune photographe, iIs ont aussi créé une association du même nom qui organise des manifestations autour de la « Street culture » et a notamment créé le LIB : Lons International Battle. La première édition de ce concours international de danse Hip Hop, en octobre dernier, a été un grand succès. Par équipe de deux, des danseurs venus de Colombie, d’Espagne, du Pérou, du Maroc, du Portugal, de Grèce, de Suisse et de France se sont affrontés en « Battle » devant un jury de très haut niveau composé  d’une championne de France : Peste Ana, un champion vénézuélien : BBoy  Stuart, et un triple champion du monde RedBull en individuel : BBoy Lilou.

Dans le monde de la Breakdance, les danseurs prennent souvent un pseudo qui commence par BBoy (BGirl pour les filles).

La danse hip hop est faite de mouvements incroyables de souplesse, de rapidité, de fluidité, entrecoupé de « freeze » où le danseur se fige dans une position acrobatique invraisemblable.

En compétition , en « Battle » , tout est théâtralisé, sur-joué. Les compétiteurs se défient, se jaugent, se chambrent mais les combats restent amicaux et tous se respectent.

BBoy Hamza a son propre style : souple, léger, fluide, aérien, en un mot : félin. Je vous invite à le découvrir à travers ces photos.

Gracias Hermano.

¡ Mira !

Sans à priori, sans oeillères, découvrez Hamza et la breakdance.

 

El Grito

Cri de révolte

 

Graphe

Rap, Danse Hip Hop, graphe, la street culture englobe plusieurs mode d’expression.

 

¡ Libertad !

Aspiration à l’envol.

Parti de la rue

Je m’élève, je m’envole.

 

Théâtre

Au départ, le hip hop est un art de la rue. Il se pratique partout, en ville, sur les places, par des enfants par des jeunes. Mais c’est aussi maintenant une pratique reconnue qui intègre les salles de spectacle, les théâtres.

 

Flou

En pose longue, le mouvement s’imprime dans sa fluidité.

 

Cinema

Comme au cinéma, le mouvement est rendu par une succession d’images figées, lorsque la bobine de pellicule tourne.

 

Rayonnement

Une figure « classique » du breakdance, où le danseur tourne en équilibre sur la tête. 

 

Renversant

Freeze dans une position que même le danseur semble trouver invraisemblable.

 

Gros Pied

Parce que la danse, c’est avant tout du plaisir… plaisir du danseur, plaisir du spectateur.

 

I Want You !

Hamza donne des cours de danse Hip Hop à tous ceux qui sont intéressés à Espace Scénique, à Lons. Pour les enfants à partir de 6 ans jusqu’aux adultes.

Espace scénique – Rue Paul Mazaroz – Lons le Saunier

 

¡ Gracias !

Street dance, graphe, arts de rue. Hamza organise en ce moment même (Samedi 19 Mai 2018) un festival au centre ville de Lons le Saunier : Lons Street culture.

Voilà, je vous ai présenté l’intégralité de mon exposition de cette année à Foncine le Bas. J’ai cherché par différentes techniques, notamment au flash, de suggérer le mouvement, les figures de la breakdance sur une image par définition figée.

Les tirages ont étés imprimés par Artdeqo sur papier Hahnemühle PhotoRag en format 60×40 ou 40×40 et encadrés avec passe partout blanc, sans verre. Je suis très satisfait du travail réalisé, les noirs sont profonds, je n’ai pas eu de dérive colorimétrique par rapport à mes épreuves-écran.

Je pense que cette exposition tournera et sera visible prochainement à Espace scénique à Lons puis en Décembre à la Biocoop, toujours à Lons.

A bientôt, au plaisir de vous y rencontrer.

Un petit bonus, trois photos que je n’avais pas exposées à Foncine, faute de place.

I want you ! (version 2)

Parce que la danse est un moyen de séduction extraordinaire.Hamza-10

 

¡ Hasta la victoria siempre !

Aérien et combatif. Hamza est toujours enthousiaste et a une énergie qui abat tous les obstacles.Hamza-14

 

¡ Olé !

Porqué eres español, hermano.

Hamza-15

Publié dans Noir et blanc, Portrait, Studio, Technique photo | Tagué , , , , , , , , | 2 commentaires

Rencontre Photographique de Foncine le Bas 2018

Ce week end avait lieu la quatrième édition de « Rencontre Photographique de Foncine le Bas ». Excellente édition avec un niveau général qui augmente d’année en année, 18 photographes pour 16 expositions différentes (une expo regroupait des clichés de 3 photographes locaux amateurs), plus de 400 visiteurs. Comme chaque année, nous avons pu faire des rencontres, échanger entre photographes et avec les visiteurs avec en plus une petite innovation cette année : Denis Gadenne nous a présenté une conférence sur la technique de la photo haute vitesse.

Affiche RPFLB 2018 def 18ph A4

Alors merci beaucoup à tous :

Les organisateurs et la municipalité de Foncine le Bas ainsi que les Fonciniers.

Les nombreux visiteurs qui sont venus voir nos expositions et discuter avec nous. Avec  une pensée pour ceux qui n’ont pas pu…

Les photographes exposants, pour leurs travaux, leur gentillesse et les échanges que nous avons pu avoir :

Sami Berkani : Hestur, le cheval Islandais. Sami nous fait découvrir ce petit cheval acclimaté au grand froid de l’Islande

Olivier Billon : Vestiges, vertiges. Paysages de Jordanie passés par le filtre de l’oeil d’Olivier

Gaylord Bousseau : Mes errances. Photomontages, rèveries imaginaires et poétiques.

Elise Colombel : Lignes et couleurs. Graphismes inattendus

Johann Cortinovis : Live. Photos de concerts

Camille Deschodt : Sur l’ile des Dieux. Voyage et rencontres à Bali

Hervé Estiot : Ethnies montagnardes au Nord du Vietnam et du Laos : Portraits en noir et blanc

Denis Gadenne : Jeux d’eau et autres divertissements. Photos graphiques en haute vitesse

Christiane Girardot : Instants d’eau. Flaneries sur les rives des lacs du Jura

Rudolf Imhof : Impressions de Chine 1984. Retour sur un voyage entre Hong Kong et Pékin, redécouverte de photos oubliées, archives de 1984

Frédéric Oswald : Le monde en infrarouge. Paysages du Jura en infrarouge

Juliette Pabst : Tranches de vie, instants heureux. Diptyques poétiques, petits haïkus en image.

Georges Papigny : Vie ou existence ? Bilan philosophique, métaphysique et photographique d’une vie de reporters photographes.

Philippe Tatre : Flore entre abstraction et poésie. Compositions oniriques en macro et proxi photographie de fleurs du massif jurassien.

Sonia et Jean Claude Guy, Claire et Bernard Doyon : Rencontres. Nos photographes locaux vous font découvrir leurs clichés.

Et moi, qui vais vous présenter l’intégralité de mon exposition dans un prochain article.

 

Les cinquièmes rencontres photographiques de Foncine le Bas auront lieu l’an prochain, pour le week-end de Pentecôte. Si vous avez un projet d’exposition, il est possible d’envoyer un dossier au comité de sélection avant Février 2019 (les dates exactes ne sont pas encore déterminées). Voici, pour information, les conditions d’inscription pour la 4eme édition (celle de cette année), celles de l’an prochain ne devraient pas beaucoup changer. Elles seront accessibles en temps voulu sur la page Facebook de l’association.

Conditions expo 4eme Rencontre photographique FLB

Inscription 4eme Rencrontre photo FLB

Quelques photos du prises lors du week-end, sur le site du journal « Le Progrès »

Rencontre photographique Foncine le Bas

Publié dans Abstrait, Animaux, Graphisme, Macro, Noir et blanc, Paysage, Photographie, Portrait, Reportage, Studio, Technique photo, Théâtre, spectacles, Végétal | Tagué , , | Laisser un commentaire

Mundo Lunaticus

Spectacle samedi soir à la Séquanaise avec la compagnie Naranjazul qui présentait « Mundo Lunaticus ». Une pièce poétique et sensible sur le thème de l’exil, de l’accueil (difficile), de l’intégration, l’incompréhension devant l’absurdité de l’administration, de la difficulté de trouver sa place dans un monde ouvert mais paradoxalement de plus en plus fermé.

Pour la partie technique photo, je suis particulièrement satisfait de mon A7II, il m’a permis dans des conditions de lumière difficiles de prendre des clichés sans flash, sans (trop) de grain à une sensibilité de 4000iso avec une vitesse raisonnable (entre 1/60 et 1/200sec généralement).

A mi chemin entre le théâtre, le mime, le cirque. Ils qualifient cette pièce de « théâtre physique ». Et à regarder la prestation d’Aaron, on comprend ce qualificatif !


Mais le plus utile est la détection de visage sur l’autofocus, un gadget auquel je ne croyais pas trop mais qui est extrèmement efficace. Je n’ai pratiquement pas eu de ratés même dans les séquences de danse, et tout cela en faible luminosité et en pleine ouverture (mais avec un bon contraste sur le fond).

Si vous avez l’occasion de voir les spectacles de cette compagnie basée en Savoie, n’hésitez pas. Voici le lien de leur site et leur calendrier :

Compagnie Naranjazul

Merci à Maud Giboudeau et Aaron Govea.

Publié dans Non classées, Photographie, Portrait, Théâtre, spectacles | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Ploumanac’h

En Bretagne nord, la cote de granit rose s’étend sur une dizaine de km de Trébeurden à Ploumanac’h. J’y étais allé tout petit, me promener sur le sentier des douaniers et escalader les rochers et j’en garde depuis un souvenir ému. Même si c’est de plus en plus fréquenté en été, c’est toujours aussi beau.


Publié dans Bretagne, Coucher de soleil, Minéral, Océan, Paysage, Photographie | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Meilleurs voeux 2018

Traditionnels et attendus, mais sincères, je vous présente mes voeux de bonne année en ce début 2018.

Une petite vue du lac de Bonlieu, quand il y avait entre un peu de neige, la semaine dernière, l’année dernière.

Voeux 2018-2

Publié dans Non classées | Laisser un commentaire

Tréguier

Il ne fait pas toujours beau en Bretagne, contrairement à ce qu’on pense.

Par un dimanche un peu gris, nous avons décidé de visiter Tréguier, ville médiévale des côtes d’Armor. Ruelles pavées, vieilles maisons à colombage dont la maison natale d’Ernest Ronan, intellectuel, écrivain du 19eme siècle. Après des études au séminaire, il avait changé de bord et défendu avec acharnement la cause laïque. Il fut traité par le pape Pie IX de « grand blasphémateur européen » (!!!??).

Comme le ciel était gris, j’ai pris le parti d’avoir un traitement « dramatique  » des photos, pour l’ambiance.

Le cloitre caché derrière la cathédrale vaut le coup d’oeil. Malheureusement, il était trop bien caché. On l’a loupé 😟

Publié dans Bretagne, Minéral, Paysage, Photographie, Ville | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire